sortir_rat_race600-300q8

Comment sortir de la Rat Race?

rat-race-300x168Qu’est-ce que la «Rat Race» ?

Le concept de la « Rat Race » (la course de rat) est une image qu’a utilisée Robert Kiyosaki, un entrepreneur né à Hawai en 1947, pour décrire dans son livre « Rich Dad, Poor Dad » le cercle infernal plus communément connu en France sous l’expression : Métro, boulot, dodo empêchant l’épanouissement. Il compare l’être humain à un rat de laboratoire qui tourne en rond dans sa roue ou dans son labyrinthe. Le concept décrié est que l’homme passe à côté de sa vie suivant le schéma de fonctionnement le plus répandu dans nos sociétés modernes. Il échange son temps contre un salaire pour payer ses crédits, ses factures, ses impôts, et quand il a du « rab », pour acheter des biens ou des services superflus, qu’il croit nécessaire à son bonheur en remettant toujours à plus tard les choses essentielles qu’il aimerait faire s’il avait du temps ou plus d’argent.

Comment savoir si vous êtes dans la «Rat Race» ?

On se trouve dans la «Rat Race» dès lors que l’on travaille dans le but de toucher un salaire afin d’assumer son train de vie. Dès que vous dîtes : « Dans mon job actuel, je vais travailler dans le but de toucher un salaire afin d’assumer mon train de vie », vous êtes dans la rat race. Vous allez me dire que dans ces conditions, 99% des gens sont dans la «Rat Race». Eh bien oui. Du coup vous êtes probablement dedans, comme moi je l’ai été de longues années sans même m’en rendre compte.

Est-ce grave? Non. Si vous êtes totalement épanoui, que vous n’avez aucun besoin financier supplémentaire, que vous avez le temps de faire tout ce que vous aimez faire. Que vous pouvez consacrer suffisamment de temps aux gens que vous aimez, que vous pouvez aider vos proches dès qu’ils ont besoin de vous. Que vous avez du temps pour vous, pour voyager, pour apprendre une nouvelle langue, découvrir de nouveaux loisirs etc…

Même si ce n’est pas grave, ce n’est pas épanouissant d’être bloqué dans cette Rat Race. C’est même une question de survie d’en sortir pour ceux qui peuvent ajouter le terme « uniquement » à la phrase précédente et dire : « dans mon job actuel, je vais travailler uniquement dans le but de toucher un salaire afin d’assumer mon train de vie. »

Pourquoi vous êtes dans la «Rat Race», sans vous en rendre compte ?

Cela est tout d’abord dû au système éducatif que nous avons eu. Nous manquons cruellement d’éducation entrepreneuriale. Je n’ai jamais vu à l’école des cours du type « les bases de l’entrepreneur ».

Joseph Aloïs Schumpeter, économiste de Vienne, né en 1883 propose la définition suivante à laquelle j’adhère totalement : « L’entrepreneur est un homme dont les horizons économiques sont vastes et dont l’énergie est suffisante pour bousculer la propension à la routine et réaliser des innovations. »

Si on élargit la notion d’entrepreneur à un sens plus large qu’a une vision réductrice d’un simple acteur économique, alors on peut interpréter cette définition en lui donnant cette perspective :

« Les horizons économiques sont vastes » sortis du cadre purement économique ; Cela veut dire que l’entrepreneur est celui qui sort du cadre fixé par la société, par les habitudes, pour entrevoir de nouveaux horizons pour sa vie. Il peut enfin être libre d’avoir l’ambition d’une vie meilleure, d’une vie différente.

« L’énergie est suffisante pour bousculer ». Sortir de la «Rat Race» nécessite beaucoup d’énergie, afin de briser le cercle vicieux. Mais l’énergie vient dès lors que l’on sait se fixer des buts, des objectifs, qui fassent sens avec nos aspirations profondes.

Bousculer quoi ? « Bousculer la propension à la routine ». C’est clairement ce qui permet de sortir de la «Rat Race», prendre du recul sur sa condition actuelle et essayer de ne plus faire les choses comme on les a toujours faites par habitude.

« Réaliser des innovations » sortir de la «Rat Race» c’est innover sa vie, c’est faire différemment et plus intelligemment les tâches qui la composent au service cette fois-ci d’un objectif d’épanouissement personnel.

Au final, vous êtes dans la «Rat Race» sans vous en rendre compte parce que on vous a appris à obéir, à suivre des règles sans poser de questions, à suivre des routines en quelques sorte. Vous finissez dans le train-train métro, boulot, dodo parce que c’est comme ça. Parce qu’il faut bien aller travailler pour payer ses factures.

Et si vous pouviez payer vos factures sans avoir à aller travailler ?

Comment pouvez-vous sortir de la «Rat Race» ?

i thinkSortir de la «Rat Race» ne se fait pas en plaquant tout dans sa vie comme on peut le voir dans certain récits « ils ont vendu leur maison, ont quitté leur job et ont fait le tour du monde ». La belle affaire, tu fais quoi quand tu rentres ? Tu as bouffé ton patrimoine et tu repars à zéro dans la rat race !! Allez, même joueur joue encore !

Non, sortir de la «Rat Race» est un objectif que vous vous fixez, avec un plan d’action pour y arriver. Ensuite cela va prendre du temps, c’est pourquoi vous devez agir dès que possible et ne pas faire qu’y penser.

Pour que je vous explique comment moi, j’ai réussi à quitter cette « Rat Race », et comment vous, vous pourriez en faire de même, il faut d’abord garder à l’esprit une notion essentielle. La notion de revenus actifs et de revenus passifs.

Vous avez un revenu actif dès lors que vous êtes obligé d’y consacrer du temps pour le générer. Alors que vous avez un revenu passif dès lors qu’il se génère automatiquement sans avoir besoin d’y consacrer de temps.

Si vous tirez vos revenus d’un travail, alors vous avez un revenu actif, à l’inverse si vous avez des placements financiers ou un bien immobilier que vous louez, vous avez un revenu passif.

Eh bien, sur ce principe, vous pourrez considérer que vous aurez quitté la rat race dès lors que vos seuls revenus passifs couvriront votre train de vie minimal.

Les exemples que je donne sur la notion de revenu passif/actif sont les plus triviaux, mais il y bien d’autres manières d’avoir des revenus passifs que d’avoir un patrimoine mobilier ou immobilier qui rapporte.

Je trouve d’ailleurs que les blogueurs qui traitent le sujet de « Comment sortir de la Rat Race » se limitent trop souvent à la solution de la création de patrimoine immobilier. Cette voix, même si elle est viable nécessite un temps assez long avant que l’équation revenu immobilier – remboursement de crédit ne génère un cashflow positif (globalement 15 ans pour les meilleurs placements et 25 ans pour les pires).

Je ne dis pas qu’il ne faut pas investir dans la pierre, c’est intelligent de se constituer un patrimoine immobilier en exploitant sa capacité d’endettement. Car même si le cashflow n’est pas positif, si les loyers perçus sont inférieurs aux remboursements du crédit et aux charges du bien, dès lors que les loyers tirés sont supérieur au montant cumulé des intérêts du crédit, de la fiscalité associée et des frais d’entretien du bien, vous vous constituez un patrimoine. (Je reviendrai plus tard dans un autre article sur la notion d’endettement et les crédits, car tout comme il y a du bon et du mauvais cholestérol, il y du bon et du mauvais crédit).

Ce que je veux dire c’est qu’en utilisant cette unique voix, à moins que d’être héritier d’un patrimoine, il faudra accepter la notion de revenu différé, parce que cela va vous prendre des années pour pouvoir en vivre.

A propos de revenu différé, quand vous avez un job salarié, le travail du mois courant vous fournira un salaire à la fin du mois, le revenu n’est quasiment pas différé. En revanche, si vous décidez de lancer une activité complémentaire à votre job salarié en autoentrepreneur, comme par exemple un informaticien qui décide le soir après son boulot de créer une application iphone, qui lui prendra 6 mois avant de la mettre en vente sur l’appstore, dans ce cas, le revenu sera différé.

Donc, l’entrepreneuriat quel que soit le domaine, est une voix d’excellence pour sortir de la « Rat Race ». Mais vous devrez quoi qu’il arrive accepter cette notion de revenu différé. Vous êtes en phase d’investissement pour votre futur quand consacrez du temps à ce type de projet à revenu différé.

Pour accepter plus facilement cette notion de revenu différé, il faut utiliser une échelle temps bien plus grande que ce que vous avez l’habitude de faire actuellement. Pour cela, il faudra être capable de projeter mentalement votre réussite future dans votre projet, et le faire régulièrement tout au long de votre parcours, afin de ne pas perdre la motivation et l’énergie nécessaires à son accomplissement avant qu’il ne commence à rapporter.

Il ne faut pas oublier non plus que l’objectif de mettre en place des revenus passifs permettant de subvenir à votre train de vie minimal peut également être atteint plus vite, si vous optez pour un train de vis minimaliste durant une période de votre vie. N’y a-t-il pas aujourd’hui des choses que vous pourriez couper dans vos dépenses ?

Par où commencer pour sortir la «Rat Race» ?

Vous devez d’abord commencer par définir comment vous souhaitez « utiliser » votre vie. Si vous ne le faites  pas, quelqu’un d’autre s’en chargera pour vous, votre patron (vous demandera des heures à rallonges pour montrer une implication), votre femme (souhaitera plus de moyens financiers pour acheter les dernières louboutin), vos parents (choisiront le métier idéal pour vous selon leur propres critères), vos enfants (réclameront des vacances en hotel 5* minimum pour épater les copains sur facebook), l’état (qui par un interventionnisme toujours plus grand vous dira qu’il sait mieux que vous comment utiliser votre argent) et vous demandera toujours plus. Vous devez impérativement reprendre le contrôle de votre vie et ne devez pas placer la définition de la qualité de celle-ci entre les mains d’une autre personne.

Au final, je vous conseille de :

  1. Commencer par décrire votre vie idéale.
  2. Considérer la voie non salariée comme une opportunité que tout un chacun puisse saisir, et non comme une voix réservée à une « élite ». Sortir de la « Rat Race » passe forcément par trouver une alternative au revenu d’un travail salarié, bien qu’être non salarié ne garantit pas de quitter la « Rat Race » cela reste le passage obligé. De plus, ce passage peut se faire progressivement grâce au statut d’autoentrepreneur, qui permet de garder le (pseudo-) confort de son job salarié en parallèle au début.
  3. Enfin, pour ceux qui veulent des conseils complémentaires sur ce vaste sujet, vous pourrez accéder à une série de vidéos de conseils sur cette page :

Brûle ton CV académie.

ratrace1200-628q8

On en parle sur Facebook...

Leave A Response

* Denotes Required Field